Un coup de gueule du Président de l’ACAD / Odieux Audiard, dupant Dheepan

Un coup de gueule du Président de l’ACAD / Odieux Audiard, dupant Dheepan

Je veux pousser un coup de gueule, au nom des professionnels intervenant de longue date dans les « quartiers », contre le film Dheepan, palme d’or à Cannes.

Ce film, exactement comme « La haine » de Kassovitz il y a 20 ans, est un film dégueulasse qui utilise les cités HLM comme décor de la soif de violence du réalisateur; même, il en rajoute, en trichant sur le délabrement physique et surtout social, nous montrant une cité totalement contrôlée par la mafia de la drogue qui, notamment, recrute directement les gardiens d’immeubles; cette cité, sans employés des HLM ou de la Ville, sans travailleurs sociaux, sans associations et sans commerces, n’existe pas : pour surfer sur la vague médiatique bien croustillante et toujours porteuse, des banlieues et des cités, il a donc fallu inventer de toutes pièces cette cité pourrie, finalement « nettoyée au karcher » par un héros, un guerrier, un vrai, sous ses apparences de réfugié, encore plus mal loti que les habitants de la cité.

A l’arrivée, sans doute les spectateurs des beaux quartiers, attirés par la palme d’or, s’offriront- ils de délicieux frissons d’angoisse devant toute cette violence, à deux pas de chez eux; mais ce film, comme « La haine » en son temps, va faire beaucoup de mal aux milliers de professionnels qui s’escriment à réparer ces quartiers, et encore plus aux millions d’habitants de ces quartiers qui y vivent leur pauvreté avec dignité.

 

Christian LACAPE

Président de l’ACAD